jeudi 23 février 2017

Expressions autour de la pluie (il pleut des hallebardes, comme vache qui pisse, etc.)

Il pleut comme vache qui pisse, grogna à ce moment Mastier, dégoulinant et vert de froid, à la porte de l'hôtel. Il aperçut l'ambassade et dit : « Oh pardon ». L'irruption de Mastier avait arrêté net le ministre plénipotentiaire dans son dithyrambe (éloge pompeux). — On pourrait vous prêter des bottes et un parapluie, fit Mastier, toujours obligeant. L'ambassade accepta de grand cœur. Les trois hommes quittèrent l'Hôtel des Marins, pataugeant dans leurs bottes de caoutchouc noir.
Les Sextuplés de Loqmaria

Si vous avez déjà vu une vache uriner, vous n'aurez pas de problèmes à comprendre ce que veut dire l'expression pleuvoir comme vache qui pisse. Le jet de pipi d'une vache est effectivement très abondant et déversé avec une telle puissance qu'on pourrait comparer le bruit qu'il fait en touchant le sol à celui des chutes du Niagara (j'exagère, bien sûr, mais cela devrait vous faire comprendre de quoi on parle !). Vu le champ sémantique "campagnard", il va de soi que cette expression fait partie du langage familier et n'est pas convenable à un registre soutenu. En anglais, on dirait it's raining cats and dogs.

il pleut comme vache qui pisse

Il pleut des hallebardes
Le tunnel est saturé d'humidité malsaine qui prend immédiatement aux poumons. [...] Une trouée vaporeuse se dessine. Le bout du tunnel : une mare de boue grasse, collante, jaune. Il a dû pleuvoir des hallebardes toute la journée de ce côté-ci de la montagne. [...] Mon sac trop lourd sur le dos, je m'acharne à suivre ce qui, sous la boue, semble être pavé.
Pueblo: Un roman d'aventures au Mexique rempli de mystères

Autre expression qui rend bien l'idée d'une pluie très abondante, dès qu'on comprend le sens du mot hallebarde. La hallebarde (h aspiré, pas de liaison) est une arme blanche comportant un long manche en bois et une pointe métallique fixée à son bout. Maniée avec habileté, elle peut tailler, percer et même arracher les armures des soldats. Imaginez donc une pluie de hallebardes ! L'expression veut dire qu'il pleut à une puissance telle que les gouttes peuvent presque percer ce qu'elles touchent.

il pleut des hallebardes


Il pluie des cordes

Avec un peu d'imagination, cette expression n'aura plus de mystères pour vous. Pourquoi dit-on des cordes ? Tout simplement parce que, lorsque la pluie tombe fort et incessamment, on ne parvient plus à distinguer les gouttes : c'est comme si de longues cordes de pluie dont on ne voit ni la queue ni la tête tombaient sans cesse du ciel.
Il était furax (furieux), papy, et là j'ai remarqué qu'il portait une veste en jean, comme s'il tombait pas une goutte alors que, la pluie, ça faisait pas semblant, il pleuvait des cordes depuis des jours, dans certains coins on voyait même des gens en barque.
Le doux venin des abeilles
Bonus :

Plus simplement, on pourrait dire aussi comme synonyme de abondamment :
  • à flots, flot désignant le mouvement d'une masse d'eau.
  • à seaux, comme si quelqu'un dans le ciel était en train de verser des seaux d'eau sur la Terre.
  • à torrents, comme des torrents d'eau qui se reversent des nuages.
  • à verse, le verse désignant une quantité de liquide versée, à ne pas confondre orthographiquement avec le mot averse, signifiant une précipitation soudaine, courte mais abondante, et dérivé de cette expression.
Mais c'est une vraie tempête par ici ! s'écrie le capitaine comme s'il n'avait rien remarqué jusque-là. Il pleut à verse, et il y a des éclairs ! [...] Il se sent envahi par une culpabilité écrasante. Tout est de sa faute. Jamais il n'aurait dû envoyer le malheureux dehors, sur  le flotteur d'un hydravion perdu dans la tempête.
Tintin et le secret de la licorne

Un soir d'octobre, Hérault de Séchelles fit irruption dans mon logis, la mine réjouie sous son chapeau dégoulinant de pluie. Du ton le plus naturel, il me dit en s'essuyant le visage :
 - Olympe, m'accompagnerez-vous à Versailles ?
 - Qu'irais-je faire à Versailles, lui répondis-je, alors qu'il pleut à seaux et que j'ai du travail ?

L'ange de la paix

La mémoire qu'elle tentait de contenir ou de fuir vient soudain de s'ouvrir brutalement, libérant une spirale d'images précises. La première est l'apparition, cet après-midi-là, d'un homme âgé, mais de haute stature et de belle prestance, qui demande refuge parce qu'il pleut à torrents.
Confucius - L'Envol du phenix

Le ciel, bleu jusqu'à présent, se charge de nuages qui deviennent de plus en plus nombreux. Tout devient sombre. De grosses gouttes commencent à tomber. Au loin, un éclair zèbre le ciel. Le coup de tonnere est atténué par le bruit du train. Il pleut à flots. L'eau ruisselle sur les vitres brouillant ainsi le paysage qui devient translucide.
La lumière infinie

Conseils de lecture :
N'oubliez pas de partager et d'aimer la page Facebook du blog si vous avez aimé. N'hésitez pas à laisser  un commentaire et...

...continuez à étudier le français entre quat'z'yeux !

mercredi 22 février 2017

"Broyer du noir" et "avoir le cafard"

Le français est une langue riche d'expressions idiomatiques. Si vous êtes un fervent lecteur de romans en français, vous aurez probablément déjà lu les deux locutions dont on va parler à l'instant, notamment « broyer du noir » et « avoir le cafard », mais connaissez-vous leur définition et leur origine ?



Broyer du noir▼

mardi 21 février 2017

Les mots dérivés de noms propres (narcissique, draconien, machiavélique...)

Aujourd'hui, on va se pencher sur une catégorie de mots très particuliers, notamment les mots de dérivés de noms propres, ou de base anthroponymique (anthroponyme = nom de personne). 

dérivés de noms propres
Comme vous l'aurez compris, il s'agit de termes, pour la plupart adjectifs, qui ont été formés à partir du nom d'une personne, généralement en ajoutant un suffixe comme -esque, -ien, -in ou -ique. Cette formation naît du besoin de créer des mots qui se rapportent à la personne de référence, par exemple célinien, adjectif qui désigne en littérature tout ce qui appartient à l'écrivain Céline, ou le nom marxiste, personne qui adhère et soutient les idées du philosophe Karl Marx, ou encore cornélien, pour tout ce qui se rapporte à l'auteur Corneille, mais aussi, par extension, pour ce qui manifeste une certaine rigueur, une certaine grandeur d'âme à la manière des personnages des œuvres de Corneille.

Généralement, si l'anthroponyme permet deux dérivés, le suffixe -ien désigne ce qui est relatif à la personne dont dérive l'adjectif, par exemple gaullien "relatif à la personne de de Gaulle", tandis que le suffixe -iste donne le sens de partisan de la personne de référence ou du courant  politique dont elle est le représentant emblématique, par exemple gaulliste "relatif à de Gaulle en tant que représentant d'une certaine politique."1

Dans les domaines savants, on trouve d'autres préfixes, comme -ia en horticulture et -ite ou -ium en physique, qui ont donné naissance à des mots comme bégonia (fleur en l'honneur de Michel Bégon, collectionneur passionné de botanique), magnolia (arbre en l'honneur du botaniste Pierre Magnol), berkélium (du nom de la ville de Berkeley, où ce métal a été trouvé pour la première fois), einsteinium (du nom d'Abert Einstein) ou sternbergite (en l'honneur du naturaliste Kaspar Maria von Sternberg).

Outre à ces types de relations, il y en a une autre qu'on peut appeler relation métonymique (métonymie = figure de style où l'on remplace un concept par un autre qui est directement associé au premier par un lien logique), qui est à mon avis la plus intéressante et donc celle qu'on va voir de plus près dans cet article. De cette catégorie, font partie les mots comme cornélien, dont on a déjà parlé brièvement, et beaucoup d'autres, par exemple :▼

lundi 20 février 2017

Les noms collectifs : grammaire, exemples et accord

En grammaire, on appelle noms collectifs les substantifs qui, quoique au singulier, désignent une pluralité d'individus, une réunion d'êtres, d'idées ou de choses de même nature, par exemple les noms foule (un ensemble de personnes), tas (un ensemble de choses arrangées sans ordre), bande (un groupe de personnes qui ont un but commun, généralement de soldats) ou série (un ensemble de choses ordonnées).

les noms collectifs en français


Souvent, les noms collectifs sont précédés par un article indéfini et suivis par un complément de nom (presque toujours au pluriel) pour préciser de quoi on parle. Pour rester sur les exemples que je viens de proposer, on pourrait dire une foule de gens, un tas de livres, une bande de copains ou une série de questions.

Les noms utilisés pour indiquer un groupe d'animaux du même genre sont un exemple très représentatif des noms collectifs. Pour en citer quelques-uns :▼

samedi 18 février 2017

Expression : à brûle-pourpoint

« À brûle-pourpoint » est une locution adverbiale d'origine militaire qui remonte au Moyen-Àge, passée désormais dans le langage familier. Mais d'où vient exactement cette expression et qu'est-ce qu'un pourpoint ?

à brûle-pourpoint en français

Définition et origine  :▼

vendredi 17 février 2017

Article de journal : arrêter de conduire sous l’influence des aurores boréales

Je vous propose aujourd'hui la lecture d'un article d'actualité paru dans le site de France 24, chaîne de télévision française d'information internationale, au titre :


Jonina G. Oskarsdottir/Barcroft Media via Getty Images

Il s'agit d'un article de niveau intermédiaire. Pour le rendre plus facile à lire, j'ai cerclé les mots plus difficiles et j'ai ajouté leur définition à côté. J'ai aussi surligné quelques tournures pour les expliquer ci-dessous. Faites attention à la division en paragraphes, au lexique employé et à la façon d'argumenter (introduction, idées, conclusion) : cela pourrait vous être utiles lors de la rédaction d'une synthèse ou d'un essai argumentatif.

Voici donc l'article en question. ▼

jeudi 16 février 2017

Vocabulaire sur les matériaux de tous les jours (marbre, béton, soie, liège...)

Aujourd'hui, on va parler de matériaux, les matières utilisées pour fabriquer des objets. On ne se limitera pas aux matériaux de construction du secteur BTP (bâtiments et travaux publics, un des nombreux sigles français à retenir), mais on va se pencher aussi sur les matériaux du secteur textile. C'est une bonne occasion pour enrichir votre vocabulaire !

Avant de commencer, une petite question : connaissez-vous la différence entre matériau et matériel ? La voici expliquée dans un petit article.

C'est parti !

Parmi les matériaux de construction les plus utilisés on trouve, bien sûr :
  • le bois (ex. un chalet en bois, des escaliers en bois)
  • la brique (ex. une maison de campagne en brique, une clôture en brique)
  • l'acier (ex. des poutres en acier, des vis en acier)
  • le verre (ex. des parois en verre, une porte en verre)
  • la pierre (ex. une cheminée en pierre, une allée en pierre)
  • le béton (ex. une fondation en béton, un escalier extérieur en béton)
matériaux en français bois brique acier verre pierre béton
Mais aussi :▼

mercredi 15 février 2017

Exercices sur l'accent sur le E

Après avoir parlé des règles sur l'emploi de l'accent aigu sur la lettre e dans cet article, aujourd'hui je voudrais vous proposer quelques exercices pour vous entraîner.

C'est parti !



  • Les mots ci-dessous ont été volontairement écrits sans accents. C'est à vous de mettre l'accent aigu ou l'accent grave sur le bon e ou de ne pas le mettre, si vous pensez que le mot ne prend pas d'accent.

  • Exercice 1 :▼